L’Esprit Major

I Chez Major, nous croyons qu’on ne naît pas homme, mais qu’on le devient. Nous travaillons donc sur toutes ces questions et partageons notre travail quotidien, car il n’y a presque plus rien aujourd’hui qui apprenne encore aux hommes à en être, pourquoi il faut l’être, et comment le devenir.

IIChez Major, nous croyons qu’il existe un éternel masculin et un éternel féminin, ce qui ne veut pas dire que tous les hommes et toutes les femmes soient invariablement assignés à un rôle. De tous temps, il y eut toujours des exceptions et ces individus ont absolument le droit de vivre comme ils le souhaitent. Mais, d’une manière générale, nous pensons que la majorité continue de se penser à travers une distinction entre hommes et femmes, et que cette distinction est à la fois bonne, belle et salutaire.

IIIChez Major, nous croyons que l’idéal masculin a non seulement encore de beaux jours devant lui, mais qu’il est indispensable pour toute société. Les qualités attribuées à cet idéal que sont le courage, la constance, l’esprit de conquête, la volonté de puissance, le sacrifice, le sens de l’honneur, l’instinct de protection et le goût de l’aventure, restent absolument nécessaires à la fois pour la survie et le développement d’une communauté, mais également pour la réussite et le bonheur individuels.

IV Chez Major, nous aimons par dessus tout les femmes. Contrairement à beaucoup de mouvements masculinistes nord-américains, qui se sont construits contre les femmes, dans une perspective profondément misogyne, nous aidons plutôt les hommes à mieux savoir se faire aimer par les femmes, et à mieux les aimer en retour. Nous croyons que plus l’homme est un homme, plus la femme aime être une femme, et vice-versa, les deux sexes apportant chacun à l’autre ses qualités, dans la plus magnifique complémentarité naturelle.

VChez Major, nous sommes souvent profonds, car la formation des hommes demande de la qualité, mais nous sommes aussi souvent légers, car nous croyons que toutes ces questions laissent une place importante à la dérision, au superficiel, à l’humour et à la joie de vivre. On peut apprendre autant à la lecture d’un livre imposant qu’en riant d’une libelle ou en visionnant une vidéo plus légère. De plus, nous assumons parfaitement le fait de rire de nous même, pour ne jamais tomber dans la lourdeur d’un « retour des hommes » caricatural. Les hommes doivent revenir, oui, mais ceux qui doivent revenir seront ceux qui savent rire.

VI Chez Major, nous ne sommes pas homophobes et nous respectons les hommes qui se détournent de l’idéal masculin, lequel est « hétéronormé ». Mais c’est parce que nous les respectons que ceux-ci doivent aussi respecter en retour ceux qui souhaitent encore poursuivre l’idéal masculin. Nous croyons avant tout en la liberté et chacun est maître de soi ainsi que de son destin. De plus, il arrive que des homosexuels partagent cet idéal masculin, et il est aujourd’hui fréquent que des hétérosexuels le honnissent. C’est donc « plus compliqué que cela » et nous avons conscience de cette complexité.

VII Chez Major, nous ne prétendons pas avoir la vérité pure et parfaite sur la nature de l’homme et de l’idéal qui lui échoit. Cependant, parce que c’est notre travail et notre objet, nous étudions quotidiennement cette problématique. Nous ne nous drapons pas dans la posture « du professeur » infaillible, mais plutôt dans celle de l’étudiant qui partage son travail pour aider les autres. D’une certaine façon, l’équipe de Major est elle-aussi à l’école, tant il est vrai qu’un homme se doit toute sa vie de continuer d’apprendre et de se développer. Quand un homme cesse de vouloir connaître et de s’améliorer, il cesse dans le même temps de partager l’idéal masculin.

► Pour aller plus loin, rejoignez maintenant notre « Session Alpha »