Home > Caractère > Développement personnel > Comment les grands hommes organisaient leur journée

Comment les grands hommes organisaient leur journée

« Soyez régulier et ordonné dans votre vie pour être violent et original dans votre travail », écrivait Gustave Flaubert. Et on ne saurait mieux dire. Si votre vie ne doit pas n’être qu’une routine répétitive mais laisser également de la place pour l’imprévu et l’aventure, c’est justement grâce à ce socle solide, optimisé selon votre caractère, que vous parviendrez à de grandes choses. 

Ce n’est pas un hasard si les plus grands génies de ce monde avaient tous un certain « train-train quotidien » parfaitement réglé. Une journée type à laquelle se référer lorsque l’aventure ou le voyage n’étaient pas au programme. Une infographie (visible en bas d’article) éditée par la société Citrix, spécialisée dans le temps de travail des salariés, nous révèle les routines quotidiennes de nombreux grands hommes en se basant notamment sur le livre de l’américain Mason Currey, « Daily Rituals », où ce dernier s’est penché sur les journées de 161 génies créatifs.

Des rythmes extrêmement variés

On y apprend que Victor Hugo écrivait surtout le soir après avoir passé sa journée à assister à des dîners et autres rendez-vous. Que pendant que Picasso et Flaubert faisaient la grasse matinée, Balzac se couchait très tôt, vers 18 h, pour se lever ensuite à 1 h du matin afin d’enchaîner 13 heures de travail entrecoupées d’une simple sieste. Il faut dire qu’avec ses 50 cafés par jour, l’écrivain avait de la ressource…

Voltaire faisait même mieux (ou pire) avec ses 16 h 30 d’écriture par jour (depuis son lit durant la matinée) pour seulement 4 heures de sommeil, de minuit à 4 h ! On est loin, très loin de la minuscule petite heure d’écriture d’Emmanuel Kant, de 6 h à 7 h… Franz Kafka, quant à lui, ne travaillait que de nuit, de 23 h à 6 h, et répartissait son sommeil entre la matinée et l’après-midi. Dans ce tableau, seuls Benjamin Franklin, Wystan Hugh Auden et Thomas Mann affichent un emploi du temps proche de la « normale » avec une bonne nuit de sommeil suivie d’une phase de travail découpée entre matinée et journée. Au final, ce sont des rythmes très variés qui ont permis à ces génies de s’adonner à leur oeuvre. 

Sport, sommeil et vie sociale

Autre constat : quasiment tous ces grands hommes accordent une place importante au repos de l’esprit, avec la plupart du temps un sommeil suffisant (8 heures pour Hugo, Beethoven et Tchaïkovski, 10 heures pour Richard Strauss, par exemple). Certains, à l’image de Charles Darwin, Kingsley Amis, Thomas Mann ou Balzac, s’accordaient même une petite sieste en journée, et sans culpabiliser !

Pareillement, l’exercice physique n’est pas du tout négligé par ces intellos. Il apparaît comme faisant partie d’un élément fondamental pour l’équilibre de l’homme classique. Murakami, Dickens, Freud, Flaubert… tous ou presque ont leur créneau sportif au sein de leur journée (et, fait notoire, rarement le matin). Un sport qui, la plupart du temps, se résumait à une bonne heure de marche (on en parlera, sur Major, des bienfaits de la marche !), à l’exception d’Hugo qui faisait sa gym sur la plage.

Enfin la vie sociale et la détente sont également des éléments très importants, et ces génies l’ont bien compris. Nombreux sont ceux qui écoutaient beaucoup de musique, sortaient en société, jouaient aux cartes, allaient voir leur maîtresse ou s’occupaient de leur jardin.

Quelles leçons en tirer ?

Comme l’explique Mason Currey, l’auteur du livre cité plus haut, « la vraie leçon (…) est qu’il n’y a pas un modèle unique – les rituels et habitudes qui ont aidé l’artiste X à créer un chef d’oeuvre ne marcheraient jamais pour l’artiste Y. Et en réalité, ça ne marcherait même pas forcément pour l’artiste X lui-même à une autre période de sa vie. » Il est donc inutile de vouloir imiter minutieusement tel ou tel personnage, car il n’y a pas de recette miracle (et le génie n’est pas une affaire de planning…).

Néanmoins, il est possible de dégager certaines grandes leçons comme l’importance d’une routine à laquelle se référer, les bienfaits d’un bon sommeil, la nécessité d’intégrer l’exercice physique à ses journées, ou encore le fait de ne pas négliger la détente et la vie sociale. Hormis cela, les hommes fonctionnant bien souvent à l’exemple, il vous est donc désormais possible de puiser votre force ou votre inspiration dans les routines de ces grands hommes pour mieux trouver votre propre voie, et votre propre organisation.

 

► Pour aller plus loin, rejoignez notre « Session Alpha »

Nous vous conseillons aussi
Pourquoi il faut marier orgueil et sens de l’humour : l’exemple anglais
« Virilité abusive », ou les délires du rappeur Eddy de Pretto
Retour sur le « buzz » twitter à propos du code de la route et les hommes
Major soutient Jean-Claude Vandamme !